Home Maison L’essentiel à savoir sur le ramonage de cheminée
Maison

L’essentiel à savoir sur le ramonage de cheminée

La cheminée fait partie des systèmes de chauffage les plus appréciés. Elle est à la fois conviviale et élégante tout en apportant de la chaleur dans votre demeure. Toutefois, elle demande un entretien spécifique après avoir passé toute la saison hivernale à brûler les bois de chauffage. Il faut donc réaliser un ramonage de cheminée.

Le principe des travaux de ramonage

Le ramonage de cheminée et le nettoyage des conduits d’évacuation de fumée. En théorie, cela semble relativement facile, car il faut tout simplement évacuer les cendres de l’âtre après la flambée et éliminer les suies dans les tubages suivant une certaine fréquence. Il s’agit toutefois d’une intervention qui demande de la minutie et de la rigueur. C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’embaucher un ramoneur qualifié.  C’est le seul à même de garantir un entretien de qualité. D’ailleurs, sans ce nettoyage, vous recourez de grands dangers. 

A quoi servent les travaux de ramonage de cheminée ?

Lorsqu’un bois brûle dans le foyer, cela produit une réaction chimique laissant des déchets dans le conduit : les suies. Ces saletés sont dues à la combustion du bois qui en brûlant entraîne cette accumulation de débris. Il faut alors les enlever de manière régulière à travers le ramonage. Vous allez ainsi pouvoir gagner en sécurité, en rendement et en qualité de chauffe. Effectivement, les travaux de ramonage sont indispensables pour :

  • Éviter le risque d’embrasement du tubage
  • Améliorer le tirage de l’installation de chauffage
  • Prévenir les risques d’intoxication
  • Respecter la règlementation en vigueur
  • Faire des économies

Par ailleurs, votre cheminée doit être ramonée une à deux fois par an. Le premier entretien se fait alors généralement vers l’automne avant l’entrée de la saison hivernale. 

Les risques d’une cheminée non ramonée sont multiples. Ils concernent à la fois votre sécurité et votre porte-monnaie. Effectivement, si vous ne nettoyez pas régulièrement votre installation, vous êtes exposé à une amende maximale de 450 euros. Mais surtout si un sinistre se produit, votre responsabilité civile sera engagée. En outre, il faut savoir que votre compagnie d’assurance peut refuser d’indemniser les dégâts par manque d’entretien. Certains assureurs réclament alors un certificat de ramonage comme confirmation du bon entretien du conduit. 

Ramonage manuel ou ramonage chimique

Pour entretenir votre conduit de cheminée, vous avez deux possibilités, le ramonage manuel et le nettoyage chimique. Pour la première option, vous devez obligatoirement engager cet artisan ramoneur expérimenté à Pau.  Il va introduire dans le tubage une brosse spéciale appelée hérisson. Il va brosser les parois pour ôter les suies et les saletés dans le foyer. Une fois cette première étape faite, il va aspirer les déchets. La plupart des professionnels opèrent par l’âtre. Il est alors indispensable de protéger les biens environnants pour ne pas les salir. Dans le second cas, il faut faire brûler une bûche de ramonage dans le foyer. Celle-ci va libérer des produits chimiques qui enlèveront les suies incrustées. Sachez que cette technique est moins efficace que l’entretien manuel et ne permet pas de le remplacer. Mais elle peut être réalisée par un simple particulier. 

Auteur

Bessma

Défiler vers le hautDéfiler vers le haut